Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les  bases  du  dessin ... et  de  la  peinture

SUR LE TERRAIN

19 Septembre 2007 , Rédigé par LETZELTER Publié dans #abc-dessin

CROQUIS SUR LE TERRAIN :
Matériel nécessaire :

- crayons HB et 2B,
- feuille de papier (blanc de préférence 200 grammes)
- pince à papier permettant de fixer la feuille - support pour feuille dessin, préférer un carton très épais (par exemple calendrier semestriel) plus léger et moins dur qu'une planchette en contre-plaqué)
- gomme (à utiliser le moins possible)
- grille, viseur de modèle à peindre facilitant la mise en page du sujet et de prendre des mesures pour garder les bons rapports. Vous pouvez aussi utiliser le crayon tendu à bout de bras, mais préférer un petite règle graduée, plus précise pour évaluer les rapports
- petit siège pliable (si le croquis nécessite un temps assez important). Ce siège permet aussi de mieux choisir l'endroit idéal donnant la meilleure vision pour représenter votre sujet.

Nota: selon le sujet, il peut être important de rester debout, même éventuellement de se placer sur un objet permettant de surélever votre niveau de yeux.
 
CHRONOLOGIE : Les différentes phases d'un croquis
Sujet : Église de ZIMMERSHEIM (en Alsace près de MULHOUSE)

Étape N° 1 (ci-dessous) : Prendre les dimensions totales du sujet à représenter, hauteur et largeur pour une bonne mise en page (conserver ce  rapport pour l'ensemble du croquis).
En fonction de ces dimensions et dans le même rapport,  tracé en trait fin la ligne niveau de yeux
(ici en rouge).
Mesurer les autres dimensions (crayon ou règle bras tendu) et reporter-les sur le dessin en traits fins (ici tous les traits en bleu)

Nota : Pour une meilleure compréhension, j'ai représenté en traits fins, l'esquisse de la silhouette  de l'église.


Étape N° 2 (ci-dessous) : Mesurer les angles lignes de fuite à l’aide d’une équerre/rapporteur et reporter ces angles pour déterminer les points de fuite : 1 PF à gauche et 1 PF à droite. Ici, comme souvent, ces points de fuite sont situés en dehors du dessin.
Nota : Pour mesurer ces 2 angles il convient de privilégier les lignes de fuite les plus prononcées : dans le cas présent, les lignes de fuite supérieures au niveau du clocher plutôt que les 2 lignes sous le niveau des yeux. On réduira ainsi, les erreurs.

Tracer ensuite les autres lignes de fuite à gauche et à droite vers ces 2 points (en traits légers, crayons HB).


Étape N° 3 (ci-dessous) :
Commencer par esquisser en traits légers (crayon HB) les principales lignes de contour. Ici les traits ont été tracés en gras pour une meilleure vision.


Voici le stade à la fin de la première ébauche.



Étape N° 4 (ci-dessous) :
Continuer la progression en traçant les ouvertures, vitraux etc. grâce au tracé du centre perspectif. N’oublier pas de respecter les règles élémentaires de la perspective linéaire.


Stade du croquis après le dessin de ces détails.



Étape N° 5 (ci-dessous) :
Progresser en dessinant les autres détails. Commencer par utiliser des crayons de gradations différentes selon l’élément à représenter : 2H, HB, 2B.


Voici la situation à la fin de cette progression.



Étape N° 6 (ci-dessous) :
Continuer en dessinant les différentes structures des surfaces, ainsi que les ombres.




 

 

 

 

 

 

 

 

 

Étape N° 7 (ci-dessous) : Terminer par les éléments entourant le sujet : ciel, nuage, sol etc.
Voilà le sujet à peu près terminé. Il reste juste à le « peaufiner » pour lui donner la touche finale


Il ne reste plus qu’à donner un éventuel titre mais surtout à signer … si, si, si. Qui sait, si un jour l’auteur devenait … un artiste célèbre. Et voilà ci-dessous, le résultat final.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

chbimaging 10/05/2010 20:00



Bonjour ami Mousquetaire d'une époque... lointaine. Quel plaisir de retrouver ta facilité à dessiner ce genre de motif et à lire des explications, simples, claires, précises... Merci encore et
toujours ! et BIZAMICALE



xavier 10/05/2009 22:25

D'accord pour un dessin sur le terrain, où le point de fuite peut etre loin de la feuille. Mais comment faire si l'on dessine à la maison, c'est à dire que l'on a pas de modèle, et donc pas de fenêtre pour se repérer ?Merci !

JM LETZ 11/05/2009 08:39


Lorsque le point de fuite est très proche, voir situé sur la feuille, le dessin est facilité. Ce point de fuite dépend uniquement de l'angle de fuite ... et donc de la position de l'observateur par
rapport à son "volume".
Même sans modèle on peut dessiner l'intérieur d'une pièce (voir exemple sous perspective frontale). Je ne comprends pas bien votre question quant à la "fenêtre pour se repérer".


Xavier 13/01/2009 20:42

Bonjour !Tout d'abord bravo pour ce blog très bien fait qui explique bien les fondamentaux du dessin.J'aurais simplement une question à propos de la perspective.Comment construire son dessin si le point de fuite se trouve de très loin en dehors de la feuille ? Par exemple sur ce croquis d'église alsacienne, vous tracez les lignes de fuites, mais le point de fuite est très loin ! Alors comment faites vous ? Faut-il une très grande feuille, doit-on "imaginer" le point de fuite ou y a t il une méthode plus mathématique ?Merci beaucoup.

JM LETZ 14/01/2009 10:52


Bonjour Xavier,
Inutile de prendre une grande feuille de papier.
Après avoir mesuré les angles de fuite, on repère visuellement dans le paysage réel (donc en dehors du sujet représenté) le point ou cette ligne de fuite rencontre l'horizontale du niveau des yeux.
Ce point sera par exemple la fenêtre d'une maison voisine ... pas forcément une maison taïlandaise (clin d'oeil). Il ne restera plus qu'à prolonger visuellement le tracé des lignes de fuite vers
cette fenêtre.
En espérant avoir été assez clair dans mes explications.


Catherine Roemer/weinberg 11/03/2008 14:18

Ah, c´est absolument passionnant et magistralement exposé.Toutes mes félicitations. Je suis admirative. Mom père a une formation de dessinateur industriel. Lorsqu´il me fait un dessin, une esquisse, je suis happée dans l´espace en fabrication. C´est un don fabuleux de savoir ainsi créer de nouveaux  réels.Une blogueuse admirative.catherine