Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les  bases  du  dessin ... et  de  la  peinture

PEINTURE AU COUTEAU

31 Août 2007 , Rédigé par JAIME

MATÉRIEL

On trouve dans le commerce des couteaux de différentes formes : plats, carrées, pointus, arrondis (voir illustration ci-dessous).
Les couteaux ce bonne qualité comporte des manches en bois d'olivier et surtout une lame en acier inoxydable ayant une bonne flexibilité.

REMARQUE SUR LE SUPPORT
Des supports identiques à la peinture à l’huile avec brosses sont utilisés. Néanmoins, petite recommandation : ne pas prendre un format trop petit.

Dans le même registre d’emploi, on peut aussi utiliser les « shapers » comme couteaux. Ces instruments sont en effet un parfait complément. Ils permettent aussi des « sgraffitis » (grattages en italien) dans l’empâtement des couleurs.Les traces laissées par les shapers résultent de la forme particulière des différentes pointes.
Voir ci-dessous les formes différentes de shapers.

MODE OPÉRATOIRE
Pour peindre au couteau, il est important de travailler dans l’empâtement des couleurs. Différentes solutions de travail peuvent être explorées :
- soit mélanger les couleurs sur la palette avant de les poser sur le support,
- soit soit prendre simultanément plusieurs couleurs sur le couteau et les poser sur le support,
- soit étaler la ou les couleurs sur le support et les mélanger selon la structure.
Pour poser la couleur sur le support il convient :
- d’utiliser le couteau adéquat selon la texture représentée,
- de « charger » le couteau en fonction de la direction du geste,
- d’orienter le couteau par rapport au support dans cette direction,
- de poser la tranche du couteau coté chargé,
- d’incliner plus ou moins le couteau selon l’empâtement désiré,
- d’appuyer avec plus ou moins de force pour obtenir une surface lisse qui réfléchira mieux la lumière, (intéressant en grand aplat pour l’eau dormante et les reflets).
L’aspect final de l’empreinte laissée dépend donc à la fois de :
- la quantité de couleur pour obtenir des contours en reliefs,
- l’inclinaison du couteau,
- la direction du geste en fonction du couteau utilisé,
- la pression exercée sur le couteau.
La tranche du couteau convient spécialement pour représenter des lignes fines.
La pointe du couteau permet aussi les « sgraffitis », empreintes laissées dans la matière.
Remarque : Il n’est pas interdit d’avoir recours aux deux techniques : emploi des couteaux et des brosses.

INCONVENIENTS :
Ce type de peinture nécessite une quantité de couleur plus importante par rapport aux brosses,
Le « séchage » de la couleur est beaucoup plus long … (la couleur à l’huile ne sèche pas, elle siccative) ce qui impose un temps d’attente supérieur avant le vernissage.
En évitant les grosses épaisseurs de matière vous ne verrez pas apparaître avec le temps des craquelures disgracieuses dans vos peintures.

PEINTURE AU COUTEAU
PEINTURE AU COUTEAU

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Nicky 22/11/2014 09:24

Merci pour cet article