Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les  bases  du  dessin ... et  de  la  peinture

CONSEILS POUR PEINDRE

19 Août 2007 , Rédigé par JM LETZ Publié dans #abc-peinture

Ne soyez pas bloqué à cause de la technique : souvent la peur de la toile blanche, voir même le regard des autres peut être un frein. Terminez d’abord le tableau ... et commencez par une couche de fond sur la toile. Cela vous permettra de mieux évaluer l'échelle des contrastes et tonalités.
Laissez surtout allez votre instinct et pas votre intelligence. Dans le premier cas c'est le "cerveau gauche" qui domine, dans le second c'est le "cerveau droit" de l'artiste  qui réalise. Il faut peindre ce que vous voyez ... pas ce que vous savez.
Réfléchissez et imaginez le tableau avant de commencer, et après "lâchez-vous".
Interprétez votre sujet avec votre touche personnelle (même en modifiant parfois les couleurs) mais ne faites pas une reproduction à l'identique.
N
e vous attardez pas trop sur les détails. Pour éviter ce piège, utiliser les brosses les plus larges possibles, de préférence avec 1 pinceau par couleur, et travaillez sur l'ensemble du tableau.
Une toile se fait rarement en une seule séance. Vouloir aller trop vite finira invariablement par des couleurs boueuses.


Procédure d’évolution et de création :
1 – Pour les pros de la composition, faites un croquis à partir de différents points de vue
2 - Sélectionnez le croquis qui contient un ensemble intéressant de formes.
3 - Regardez la forme des ombres et des lumières, pas seulement celle des objets.
4 - Cherchez des passages entre les masses de même ton.
5 - Guider l'œil dans le tableau. Il doit avoir au moins un point focal. S’il y a une silhouette humaine, l'œil se dirigera en premier vers cette silhouette. A ce sujet, relisez l'article sur la composition et le nombre d’or.



Avant et pendant le travail :
Ÿ
Choisissez un sujet qui vous plaît et ne retenez pas un sujet parce qu’il est « facile »
Ÿ Retenez un sujet intéressant qui comporte une bonne qualité de la lumière.
Ÿ Repérez la couleur qui domine et enrichissez la scène. Ne soyez pas passifs vis à vis du sujet et si des détails sont présents, ils doivent apporter quelque chose à l’ensemble.
Ÿ Posez les tons les plus sombres et les plus clairs en premiers. Vous pourrez ainsi  mieux définir l'échelle des tonalités.
Ÿ Prenez assez souvent du recul pour mieux examiner l’évolution dans son ensemble.
Ÿ N’hésitez pas à « abandonner » votre travail pendant une petite demi-heure. Lors de la reprise, vous verrez votre travail d'un autre œil et certaines erreurs vous «sauterons» aux yeux.
Ÿ La touche, trace du pinceau, ne doit pas suivre le sens de la forme : pas de tracé parallèle au contour du visage par exemple. Il vaut mieux d’effectuer ce tracé perpendiculairement aux contours.
Ÿ Retournez votre toile et reculez, vous pourrez ainsi mieux faire abstraction du sujet en observant l'équilibre des formes. Un problème qui serait passer inaperçu avec un tableau à l'endroit, sera mieux perceptible. Certains regardent le tableau dans une glace pour appréhender ces éventuelles erreurs.


Au sujet des couleurs :
Ÿ
Évitez les mélanges de plus de 3 couleurs.
Ÿ Mélangez une couleur chaude + une couleur froide + blanc.
Ÿ Utilisez une couleur "terre" pour lier les autres couleurs de base.
Ÿ Ne mettez pas trop de couleurs différentes sur la palette. Effectuez plutot vos mélanges à partir de 3 ou 4 couleurs de base. Il vaut mieux investir dans un nombre important de pinceaux plutôt que de couleurs.
Ÿ Le mélange d'une couleur opaque et d'une transparente n'alourdira pas votre teinte.
Ÿ Évitez de mettre trop de blanc dans les couleurs composant l'ombre.
Ÿ Faites cohabiter les clairs et les sombres en n'oubliant pas que les zones éclairées sont plus texturées que les ombres.
Ÿ Lorsque la lumière est froide les ombres sont chaudes et quand la lumière est chaude les ombres sont froides.
Ÿ Précisez les formes par l'extérieur.
Ÿ Utilisez des couleurs mono-pigmentaires pour éviter les mélanges qui finissent par se ternir.
Ÿ Utilisez aussi des couleurs que vous n’avez pas l'habitude d'utiliser couramment.

Venise La Salute  Original huile sur châssis toilé 75 x 54 cm LETZELTER 2009

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Desbiens 28/08/2016 16:02

Excellent article, merci!
Toutefois, je ne comprends pas ce qui suit: "4 - Cherchez des passages entre les masses de même ton." Pourriez-vous mieux expliquer?

JAIME 28/08/2016 19:46

Lorsque des surfaces comportant des couleurs identiques sont juxtaposées il convient de repérer le passage de la couleur la plus claire pour une limite précise avec la plus sombre. Dans le cas d'un volume avec "rondeurs" cette limite sera à traiter en fondu.