Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les  bases  du  dessin ... et  de  la  peinture

DESSIN : ENCRES ET PLUMES

17 Septembre 2007 , Rédigé par JAIME

LA CIGALE ET LA FOURMI

LA CIGALE ET LA FOURMI

En Grèce et pendant la Rome antique on utilisait des plumes d’oiseaux ou des roseaux taillés appelés calames. Ces instruments servaient aussi bien pour l’écriture que pour le dessin. Pour ces époques les supports employés principalement étaient en papyrus ou en peaux. Ce n’est qu’au début du XVII ème siècle que fut inventée la plume métallique.

Des formes multiples de plumes (voir illustration) existent, chacune donnant des résultats différents. Des stylos ou feutres spéciaux sont même venus faciliter le travail en comportant une réserve d’encre permettant le travail en continu.

Quant aux encres permanentes employées pour le dessin, c’est surtout l’encre de Chine et des encres spéciales colorées. Ces encres se fixent très bien sur le papier et une fois sèches, elles peuvent être recouvertes par d’autres couleurs sans se diluer. Ce procédé est parfois utilisé en aquarelle.

Le travail à l’encre nécessite l’emploi d’un papier de préférence lisse pour ne pas accrocher et donc éviter les bavures. Néanmoins, un papier structuré donne des beaux effets à condition de déposer l’encre par l’intermédiaire d’un pinceau. Dans ce cas, on peut diluer l’encre avec de l’eau pour obtenir des dégradés comme pour l’aquarelle.
Je préconise aussi l’emploi d’un matériau récent dans le commerce : la feuille de propylène. Ce matériau est idéal pour le dessin à l’encre car il comporte une surface très lisse. De plus il ne gondole pas et ne se déchire pas. Les « fautes et taches » peuvent facilement être enlevées. Le grattage est lui aussi très aisé à réaliser. (Voir illustration ci-dessous)

Pour appliquer l’encre sur le papier, ayant soin de ne pas trop surcharger la plume. Vous éviterez ainsi la « création » de taches difficiles à masquer. Si cette mésaventure vous arrive, commencez par absorber une partie avec un buvard, puis lorsque la tâche est sèche, continuez avec une gomme dure et terminez éventuellement par un léger grattage avec une lame de rasoir.
Pour retravailler au même endroit, frottez et lissez la surface du papier ou passez un fond avec un crayon en graphite. Le dessin à l’encre sera facilité en réalisant une esquisse au crayon, le trait pouvant facilement être gommé après séchage.

Pour obtenir différentes tonalités, le travail est un peu différent de celui du crayon.
Deux méthodes peuvent être mises en œuvre :
- soit un tracé par hachures, points, traits et même grattage ... (voir illustration)
- soit par le travail au pinceau et l’emploi d’eau pour obtenir des dégradés.

La tenue dans le temps pour ces encres est très bonne et ne nécessite pas de protection particulières.

                                            **********************************

Vous trouverez ci-dessous des exemples de dessin réalisés avec le l’encre de Chine. Dans l'une, la profondeur est rendue par hachurage ce qui donne un ton général moins noir.
Pour l'autre, un sujet en négatif nécessitant une esquisse au crayon et un « remplissage » à l’encre réalisé à la plume palette ou au pinceau.
Ce genre de sujet funeste convient bien à une représentation exécutée en noir à l’encre de Chine.

Mon illustration en tête de l'article, « La cigale et la fourmi » a été exécuté sur une feuille en propylène, format 50 x 65 cm.

OUTILLAGE pour encres et plumes

OUTILLAGE pour encres et plumes

DIFFERENTS TRACES

DIFFERENTS TRACES

DESSIN : ENCRES ET PLUMES
DESSIN : ENCRES ET PLUMES

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article