Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les  bases  du  dessin ... et  de  la  peinture

L' A Q U A R E L L E

31 Octobre 2006 , Rédigé par JAIME

L' A Q U A R E L L E

"AUTANT EN EMPORTE LE VENT" ??? ................

Les éléments et articles ci-dessous concernant l’aquarelle sont surtout destinés aux débutants. Néanmoins, j’espère que des pratiquants plus chevronnés trouveront également des réponses à certaines de leurs interrogations. Pour vous permettre d’en prendre tranquillement connaissance, ces articles seront publiés tous les 8 jours environ

Vous trouverez successivement des informations sur le matériel :
- papier, pinceaux, pigments et couleurs, médiums et autres produits.
Quelques recommandations et exercices viennent compléter cette approche.

INTRODUCTION
Par rapport aux autres procédés de peinture, l’aquarelle reste certainement le procédé le plus rapide à exécuter, mais aussi le plus difficile à maîtriser et contrôler. En effet, les « rattrapages » sont moins évidents du fait même du séchage et du support qui absorbe et retient les pigments.

Deux techniques sont principalement mises en œuvre pour poser ces couleurs : soit sur fonds secs, soit sur fonds humides. Cette dernière technique, appelée « humide », nécessite de l’expérience du fait de sa mise en œuvre un peu plus difficile.
En effet, le résultat est parfois aléatoire du fait de la migration incontrôlable des pigments.
Nous verrons un peu plus loin quelles sont les considérations et points essentiels à retenir dans l’utilisation des différentes couleurs. Cette technique humide a l’avantage de fusionner les couleurs, avec ou sans contrôle, et avoir ainsi, des transitions douces. Le plus important dans cette technique est de tenir compte du degré d’humidité du papier.
En principe, le pigment blanc type gouache, ne devrait pas être utilisé en aquarelle puisque c’est la couleur du papier qui donne le fond et permet la transparence. Le choix du papier très important, non seulement à cause de la « blancheur », mais est aussi conditionné par le retrait plus ou moins facile des couleurs posées.
L’aquarelle ne permettant que très difficilement les retouches, il est important de réaliser une bonne esquisse. Pour réaliser cette ébauche, je vous conseille d’utiliser un crayon « aquarellable », couleur qui se fondra facilement avec vos pigments. Au sujet de ces crayons , vous trouverez dans le chapitre « Matériel », un exemple de boite contenant ces crayons.
Si vous utilisez un crayon mine de graphite, il vous laissera toujours des traces. De plus, en gommant, vous enlevez le traitement de surface du papier, traitement qui conditionne une bonne accroche des pigments.
Pour ceux ou celles qui ne maîtrise pas complètement le dessin, je suggère de consulter la 1ère partie de ce blog : « Les bases du dessin ».

A suivre : le MATÉRIEL

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lang Chantal 10/01/2015 21:00

Merci pour ce premier chapitre, et ces premiers conseils....