Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les  bases  du  dessin ... et  de  la  peinture

Des exercices un peu plus difficiles ...

31 Octobre 2006 , Rédigé par JAIME

Aquarelle « classique » ou certaines parties ont été traitées sur papier humide.
Puis dans un 2ème stade, renforcement des couleurs sur papier sec.
Les quelques réserves en blanc sont obtenues en laissant le papier vierge : ni eau, ni couleur.

Eglise fortifiée de HUNAWIHR

Eglise fortifiée de HUNAWIHR

Cet exemple, d’après un original de MUCHA, a été exécuté sur papier LanaVanguard, je devrais plutôt dire feuille de propylène, matériel impossible à déchirer et surtout qui ne GONDOLE PAS.
On peut voir les différents aspects possibles d’exécution :
- le grattage donc drawing-gum inutile,
- le « nettoyage » ouverture de blanc. Les pigments sont enlevés assez facilement avec un chiffon humide. Inconvénient : les teintes soutenues sont assez difficiles à obtenir.

Des exercices un peu plus difficiles ...

Technique un peu particulière : Tout d’abord, un dessin correctement construit et esquissé au crayon graphite HB, puis repassé à l’encre de Chine. Bien laissé sécher l’encre.
Au final, les couleurs sont appliquées sur papier humide pour le ciel et sec pour le restant du sujet. Il convient de diluer correctement les couleurs.
Ce n’est pas une « vraie »aquarelle, mais plutôt la mise en couleur d’un dessin.

Eglise St Fridolin à MULHOUSE

Eglise St Fridolin à MULHOUSE

Cette aquarelle a été entièrement exécutée avec des crayons aquarellables. Sujet exécuté à partir d'une photo que j'avais prise lors d'une ballade en montagne.
Ce paysage vosgien comporte des teintes automnales, teintes qui ont été évoquées dans l’article concernant ce type de matériel.
Les tracés aux crayons aquarellables sont exécutés à sec. Puis l’ensemble des traits et surfaces colorées a été fixé par le passage et l’étalement des pigments avec un pinceau chargé d’eau.
Pour certaines zones un ajout de couleur est venu renforcer la teinte.

Vosges automnales .................. cliquez pour agrandir

Vosges automnales .................. cliquez pour agrandir

Une aquarelle de taille plus importante exécutée sur papier Arches 300 grammes, grain torchon, dimensions 56 x 76 cm. 2 couleurs ont été utilisées : le bleu et le noir.
- Sur papier tendu, dans un premier stade, des zones ont été  protégées par du drawing-gum : neige et givre sur les branches et zones du talus avant.
- Les teintes noires, fond arrière, ont été posées sur papier mouillé, suivies des teintes bleues sur papier humide.
- Après avoir enlevé le liquide de masquage, les tracés des troncs et branches d’arbres ont été exécutés sur papier sec et sont venus souligner les réserves du drawing-gomme.

Neige au matin  ...... cliquez pout agrandir

Neige au matin ...... cliquez pout agrandir

Une autre aquarelle de grande taille sur papier Arches 300 grammes de 56 x 76 cm.
- Papier mouillé pour être tendu
- Une fois sec, l'esquisse a été exécutée assez précisément pour l’arbre du premier plan et quelques autres troncs et branchages
- Puis, du drawing-gomme a été déposé pour réserver la neige aux endroits concernés : branches, trons et les herbes du 1er plan
- Sur fond humide, mise en couleur du ciel et de toute la partie jaune derrière les arbres.
- Ensuite, sur papier sec, les tracés des arbres de l’arrière-plan vers l’avant en ayant soin d’avoir des couleurs plus dégradées vers l’arrière, perspective atmosphérique oblige.
Quelques touches de bleu céruléum sont venues se rajouter sur les branches par-dessus le fond en jaune.
- L’exécution des rangées de buissons a précédé celle de l’arbre du 1er plan
- Pose des couleurs pour l’eau et les herbes au premier plan.
- Pour terminer, après avoir enlevé le drawing-gomme, des touches de bleu céruléum sont venues donner du relief à la neige.
Ce travail sur papier humide puis sec, nécessite des tracés assez rigoureux pour obtenir une bonne représentation des arbres et des branchages, tracés réalisés avec un pinceau fin.

Aube geléee (sujet largement inspiré à partir d'un original huile d'un peintre hollandais)

Aube geléee (sujet largement inspiré à partir d'un original huile d'un peintre hollandais)

La semaine prochaine nous terminerons ce chapitre "Aquarelle" par quelques conseils et possibilités d'encadrement.

N'hésitez pas à me communiquer et vos impressions que vous portez sur l'ensemble de ce chapitre "Aquarelle", ..... les commentaires sont là pour celà.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Michelle Dupertuis 14/04/2016 10:11

Merci beaucoup.

Michelle Dupertuis 14/04/2016 10:08

merci pour tout c e partage.

Claude Carretta 06/03/2015 11:56

Bravo pour votre sens du partage et la variété de vos approches techniques; pour ma part, je suis fan de la peinture en négatif, particulièrement adaptée à l'aquarelle pour "garder des blancs" qui d'ailleurs peuvent ne pas être blancs, mais de la richesse des couleurs sous-jacentes; en outre, le grattage, qui s'opère effectivement bien sur Lanavanguard, génère aussi de beaux effets sur Arches, à condition de la faire au bon moment; le cutter à plat et aussi (plus douce) la carte de crédit!!!! Merci à vous et bien cordialement Claude